Nuages gris, le dernier pèlerinage de Franz Liszt, de Philippe André

Subtil connaisseur du plus grand pianiste de tous les temps, Philippe André montre comment Liszt et la musique nous conduisent aux racines les plus profondes de notre âme.

Essai / Musique

Collection "Sursum corda"


Date de parution : 6 février 2014

 

Livre papier :

978-2-36890-076-5

16,90 €

140x205 mm

168 p.

 

Livre numérique :

978-2-36890-081-9

8,99 €

 

La presse en parle

L'ouvrage

 

Au cours des cinq dernières années de sa vie, Franz Liszt écrit une poignée d’œuvres pour piano énigmatiques, qui ne cessent encore aujourd’hui de dérouter auditeurs et interprètes. Elles ont pour nom Nuages gris, Wiegenlied (Le chant du berceau), Unstern ! (Étoile maudite), La Lugubre Gondola, Schlaflos ! (Sans sommeil)… Brèves, à la limite du fragment, d’une écriture ascétique, creusées de silences, traversées de figures imprévisibles et d’images de rêves, ces pièces mystérieusement prophétiques provoquent à l’écoute un sentiment d’inquiétante étrangeté, rompant totalement avec l’éclat et la brillance des œuvres précédentes du « roi des pianistes ».

 

Servi par une écriture précise et poétique, Philippe André revient sur le crépuscule étonnant de ce génie complexe et paradoxal, évoluant d’une gloire sans pareille — véritable star de la musique avant l’heure — au renoncement religieux le plus strict.

 

Il décrit le parcours de ce dernier pèlerinage de l’abbé Liszt, œuvre après œuvre, en neuf stations, associant l’analyse musicale aux éléments biographiques, à la frontière parfois de la psychanalyse, nous confrontant aux racines oubliées de la musique.

L’auteur


Philippe André est psychiatre, psychanalyste et musicien. Il est l’auteur d’ouvrages sur Robert Schumann (Les Chants de l’ombre, Lattès, 1982) et sur Franz Liszt (Les Années de pèlerinage, Henle, 2008, 2011), ainsi que de nombreux textes sur l’art et les sciences humaines.