Je n'écrirai que morte, de Elizabeth Letourneur

                                                                                                                                                             

Avec un style puissant, l’auteur livre un récit sans concession, bouleversant et magnifique, sur une adoption qui tourne mal et le parcours d’une rédemption.

                                                                                                                                                             

Littérature

 

Date de parution : 2 février 2017

 

Livre papier :

978-2-36890-495-4

16,00 €

140x205 mm

192 p.

 

Livre numérique :

978-2-36890-496-1

7,99 €

                                                                                                                                                             

Le livre

 

« La vie c’est ça : une fois pour toutes. Une fois pour toutes, chaque chose se fait. Une fois pour toutes, chaque chose se perd. Une fois pour toutes, on aime et on sait. Tout n’a lieu qu’une fois. Je sais ça. […]
J’ai un fils en travers de ma vie. Je le sens qui bouge en moi quand je tousse mes regrets. »

 

Au départ, il y a cette décision : l’adoption. Après de longues démarches et un voyage aux confins du monde, Antoine arrive dans la vie de la narratrice. Mais celle-ci ne le supporte pas. Elle le bat. Ses appels au secours restent sans réponse. Elle sombre dans la spirale de la violence envers ce fils désiré et pourtant rejeté.

 

Pas à pas, cette femme parviendra à la guérison, à laquelle elle accèdera par la force de sa rage transmuée en amour.

 

Un texte rare, intime et puissant, pour dire la douleur et l’amour, les affres de la maternité. Une écriture à coeur ouvert.

                                                                                                                                                             

L’auteur


Après des études de lettres et de théâtre, Elizabeth Letourneur a travaillé comme attachée de presse, journaliste et consultante en communication. Elle a été responsable de la communication au Ministère
de la Culture, puis du Festival Off d’Avignon. Je n’écrirai que morte est son premier roman.