Un fantôme dans la tête, d'Alain Gagnol

Quand un flic dépressif s’invente un super-héros du nom de Suicide-Man pour traquer un sanguinaire serial killer amateur de jeunes filles, la traque s’annonce aussi infernale que baroque…

Littérature

Collection « Rives noires »

Roman noir

 

Date de parution : 2 octobre 2014

 

Livre papier : 

978-2-36890-136-6

20,90 €

140x205 mm

360 p.

 

Livre numérique :

978-2-36890-137-3

9,99 €

 

La presse en parle

L'ouvrage

 

Le corps sanguinolent de Jennifer, dépecée vivante, se balance au bout d’une corde. Après un dernier murmure, elle succombe à ses blessures dans les bras du lieutenant Marco Benjamin. Hanté par le fantôme de la jeune fille, Marco traque le tueur sans répit. Mais les indices sont minces et le lieutenant, dévasté par un divorce douloureux, sombre dans la dépression et l’alcool.

 

L’enquête piétine, Marco se retrouve avec une mineure désaxée sur les bras, l’IGS qui lui colle aux basques à cause de ses méthodes peu orthodoxes et sa fille Chloé dont le principal défaut est d’avoir quinze ans. Désespéré, il s’invente alors un alter ego du nom de Suicide-Man, super héros suicidaire, et parvient à pénétrer les zones interlopes où frayent les potentielles victimes de l’assassin. Une piste plus crédible que celle d’Ismaël, adoubé par les notables de la région, « sosie officiel de Jésus » et gourou d’une secte, qui prétend pouvoir retrouver les victimes du tueur grâce à ses visions. Cependant, les prédictions de l’illuminé trouvent un étrange écho dans la réalité…

 

Un polar haletant, baroque et déjanté aux personnages attachants. Un bijou d’humour noir.

L’auteur


Alain Gagnol est né en 1967 à Roanne et a fait des études de bande dessinée à Lyon. Il est réalisateur de plusieurs films d’animation à succès, dont Une vie de chat nommé aux Césars et aux Oscars 2012. Il est également auteur de livres jeunesse et de polars dans la Série noire : M’sieur (1995), Les lumières de  frigo (1997) et Est-ce que les aveugles sont plus malheureux que les sourds ? (2000) dont certains ont été adaptés au cinéma.


3e titre de la collection « Rives noires » dirigée par Christophe Rémond et Luciano Melis.