De Benoît à François, une révolution tranquille, de Jean-Louis de La Vaissière

Le récit passionnant et remarquablement documenté du renoncement de Benoît XVI et de l’élection du pape François, raconté au cœur du Vatican. Et une mise en perspective des défis actuels de l’Église à l’aune de ces deux bouleversements sans précédent. 

Spiritualité / Religions

Document / Actualité


Date de parution : 24 octobre 2013

 

Livre papier :

978-2-36890-048-2

21,90 €

140x205 mm

352 p.

 

Livre numérique :

978-2-36890-049-9

9,99 €

 

La presse en parle

L'ouvrage

 

Rupture ou continuité ? Entre l’intellectuel réservé Benoît XVI et le chaleureux François, une cohabitation inédite s’est ouverte au Vatican. Tout semble les opposer et les médias ont vite fait d’oublier le pontificat austère de Benoît pour faire de François leur héros, dans un monde en mal de repères. Pourtant, ils sont tous deux dans la continuité d’une Église qui se purifie et transmet une bonne nouvelle à contre-courant. L’élection de François a été accueillie avec une ferveur illustrant la fascination qu’exerce encore l’Évangile dans le subconscient de générations déchristianisées et la nostalgie d’une autorité morale. Elle a réveillé un rêve, assurément illusoire, d’une Église se pliant aux évolutions sociétales.


Jean-Louis de La Vaissière, vaticaniste à l’AFP, raconte et analyse les deux séismes que vient de vivre l’Église pour en mesurer la portée. Sera-t-elle davantage celle des pauvres ? S’extirpera-t-elle de la gangue de scandales qui salissent son nom ? Le pape François tranchera, sera parfois incompris dans le but de porter un message radical à une société désenchantée.


La deuxième partie dresse le portrait du pape François, raconte son élection d’heure en heure, décrypte ses messages et ses premiers pas d’évêque de Rome, jusqu’aux JMJ de Rio. La dernière définit les grands défis pour l’Église, notamment le difficile débat sur les valeurs dans le monde contemporain, et les différentes perspectives qui se profilent à l’horizon.

L'auteur

 

Jean-Louis de La Vaissière, est né à Paris. Après des études à l’Institut des sciences politiques (spécialité relations internationales), il entre en 1977 à l’AFP, où il a occupé divers postes au siège et à l’étranger (Iran, Allemagne, Italie). Depuis 2011, il suit l’actualité du Vatican. Il a publié un essai, Qui sont les Allemands ? (Max Milo, 2011).