Losar, mon Nouvel An tibétain 

L'odyssée sensible au Népal pendant le Nouvel An d'une artiste qui ne parvient pas à trouver sa place dans le monde.

 

 

Document

 

Date de parution : 30 septembre 2021

 

Livre papier :

987-2-36890-877-8

18,00€

170x240 mm

224 p.

 

Livre numérique :
978-2-36890-878-5

9,99€

L'acheter

L'ouvrage

À la fin de l’automne 2019, Karen Guillorel, impénitente voyageuse, prend conscience qu’elle ne souhaite pas fêter Noël ni le nouvel an du calendrier chrétien en Occident. Pendant cette période, elle veut être seule. Elle aspire à se recentrer. Pour cela, elle cherche à s'éloigner des festivités humaines. Elle veut trouver un lieu où elle pourra prendre le temps de faire silence en elle-même et s’interroger sur ce qui l’habite… 
Paradoxalement, l’idée lui vient qu’elle pourrait fêter Losar, la nouvelle année tibétaine... Pourquoi celle-ci et pas les autres ? Elle n’est pourtant ni bouddhiste ni même fascinée par cette spiritualité. Mais le désir de fêter un nouvel an dans l’Himalaya s’impose peu à peu : Losar l’appelle avec la persistance d’un mantra. Ce nom même, et sa musicalité, l’attirent comme un aimant. Dans Losar, elle entend en effet le hasard en langue des oiseaux. Elle se convainc qu’elle va ainsi s’en remettre à sa bonne étoile. 
Cette année-là, Losar se fête du 24 au 26 février 2020 du calendrier grégorien. Dans l’Himalaya ce seront les tous premiers jours de l’année 2147… Karen souhaite ardemment découvrir les danses singulières des moines masqués et bondissant qui incarnent les divinités de la lumière et de l’ombre… L’ancienne religion chamanique bön se glisse en effet subrepticement au sein du bouddhisme. Karen prend son bâton de pèlerin, son carnet et ses crayons… et elle s’engage sur les traces de Milarépa… L’aventure peut commencer.

L'autrice

Née en 1978, Karen Guillorel est scénariste, réalisatrice et 
écrivaine-voyageuse. Elle est l'auteure de De l'aventure au voyage intérieur, Presses de la Renaissance, 2009.