Faire l'amour et faire la guerre, de Guillaume Apollinaire

Sous la direction éditoriale de Jean-Pierre Guéno

La correspondance inédite en un seul volume des lettres d’Apollinaire aux femmes qu’il a aimées, et à deux allégories, la guerre et la mort.

Collection : « Le Passeur Poche »


En librairie le 04/06/2020
Livre papier : 11,90 €

978-2-36890-757-3
110x180 mm

672 pages

Livre numérique : 6,99 €
978-2-36890-758-0

 

Acheter le livre :

L'ouvrage

 

Guillaume Apollinaire avait sept maîtresses de plume pendant la Grande Guerre : les cinq femmes qu’étaient Marie, Louise, Madeleine, Jeanne et Jacqueline et deux allégories, la guerre et la mort. À toutes il écrivit des lettres qui étaient très souvent porteuses de ses plus beaux vers.


« Faire l’amour et faire la guerre » : dès le 10 août 1914, date de sa demande d’engagement volontaire et de naturalisation, Guillaume Apollinaire a décidé qu’il n’aurait pas d’autre choix. Entre le 4 avril 1915, date de son départ pour le front et le jour de sa mort, le 9 novembre 1918, Guillaume Apollinaire ne cesse d’écrire aux femmes aimées. C’est sans doute de sa part une stratégie secrète et subtile pour survivre au coeur de l’apocalypse. Créer pour contrer le néant et résister à la destruction. Canaliser son énergie vitale en érotisant, en poétisant tous ce qui passe, les femmes comme les tranchées. Exorciser la mort en cultivant l’obsession de la beauté des choses. Ne jamais perdre l’oeil du peintrepoète.

Exprimer les merveilles de la bataille, qu’elle soit amoureuse ou guerrière. Conjurer en permanence, combattre ses trois compagnes de toujours, celles qui le harcèlent depuis sa petite enfance, et contre lesquelles il lutte en permanence : l’angoisse, la tristesse et la solitude.

L'auteur

 

 

Guillaume Apollinaire (1880-1918) est un l’un des poètes les plus importants du XXe siècle. Jean-Pierre Guéno est écrivain, historien et journaliste, l’auteur d’une cinquantaine d’ouvrages dont Paroles de poilus
qui s’est vendu à 3 millions d’exemplaires.

Présentation du livre par Jean-Pierre Guéno (préfacier et à l'origine de la conception du recueil ) :