J’ai fait en conscience mon métier de voyageur

Le compositeur Félix Mendelssohn (1809-1847) effectue entre 1830 et 1832 un grand voyage européen. Ses lettres révèlent son intelligence exceptionnelle et curieuse de tout et son style incomparable, léger, vivace et spirituel comme sa musique.

 

Littérature / Actualité

 

Date de parution : 10 mars 2022

 

11 x 18 cm / 496 pages

ISBN : 978-2-36890-886-0
8,50 €

L'ouvrage

 

Le compositeur Felix Mendelssohn (1809-1847), âgé d’à peine vingt ans, entreprend de 1830 à 1832 un grand voyage européen. Musicien de génie, sans doute le plus précoce de l’histoire de la musique, brillant dessinateur, doué en tout, il est aussi cet érudit qui traduit le poète Térence à dix-sept ans, assiste avec passion aux cours d’Hegel et fréquente Goethe comme ami... Durant ces véritables « années d’apprentissage », il parcourt et étudie l’Allemagne, l’Italie, la Suisse, la France et l’Angleterre.

 

Dans ces lettres à ses proches, qui constituent également un journal de voyage, Mendelssohn évoque des figures de l’art, de la littérature et de la politique de son temps. Il se révèle tel qu’en lui-même : d’une intelligence exceptionnelle curieuse de tout. Mais c’est d’abord l’homme à la sensibilité contemplative qui affleure, avec son style incomparable, léger, vivace et spirituel comme sa musique.

Les auteurs


Jacob Ludwig Felix Mendelssohn Bartholdy, plus couramment appelé Felix Mendelssohn (1809-1847), est un chef d’orchestre, pianiste et compositeur allemand du début de la période romantique.


Nicolas Dufetel est musicologue et chercheur au CNRS, spécialiste du XIXe siècle, et directeur adjoint de l’Institut de recherche en musicologie de Paris. En 2016, il publie au Passeur un recueil d’aphorismes de Franz Liszt (Tout le ciel en musique, éd. poche 2019).