Le Cas Mozart, de Didier Raymond

Ce livre est un bijou d’intelligence et de subtile écoute de Mozart. Une invitation à sortir des sentiers battus et à laisser de côté les poncifs officiels pour, enfin, entrer dans la célébration du silence, jamais égalée, à laquelle nous convie l’œuvre du compositeur.

Essai / Musique

Collection "Sursum Corda"

 

Date de parution : 19 septembre 2013

 

Livre papier :

978-2-36890-038-3

15,50 €

130x200

128 p.

 

Livre numérique :

978-2-36890-039-0

5.99 €

 

La presse en parle

L'ouvrage 

 

Ce court essai, à l’écriture ciselée, propose une vision décalée et impertinente du plus mythique des compositeurs.

Partant essentiellement de l’opéra chez Mozart — son genre préféré, crucial à sa compréhension —, Didier Raymond démontre, à rebours des thèses musicologiques en vigueur, l’indifférence du génie autrichien à l’égard de la psychologie de ses livrets.

À contre-sens des clichés en vigueur qui accordent un sens ou une intention aux airs sublimes de Don Giovanni, de Cosi fan Tutte ou des Noces de Figaro, l’auteur oppose une musique pure, finalement proche du silence et débarrassée de tout prétexte ou de toute arrière-pensée.

Du coup, rejoignant la conception nietzschéenne du monde — Le Cas Mozart est un clin d’oeil au Cas Wagner de Nietzsche —, Wolfgang Amadeus Mozart s’affirme, selon Didier Raymond, comme le compositeur d’une musique « folle », celle de l’allégresse inconditionnelle face à la tragédiede l’existence.

L'auteur 

 

Didier Raymond est écrivain et professeur de psycho-pathologie à l’université Paris-VIII. Il a publié, entre autres, Schopenhauer par lui-même (Le Seuil, 1997) et La Folie sans peine (Puf, 2010), ainsi qu’un inédit de Schopenhauer, Journal de voyage (Mercure de France, 2006).